Il y a tout juste un an, la France et l’Europe entraient dans leur premier confinement. Au début de l’année 2020, les entreprises étaient encore loin d’imaginer cette profonde transformation des méthodes de travail. Le terme télétravail était d’ailleurs pour beaucoup d’entre elles encore une utopie au sein de leur organisation. Pourtant, ces dernières ont toutes dû s’adapter pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent.

L’universalisation de la transformation du travail

Depuis le premier confinement de 2020, les acteurs software et hardware ont bouleversé le quotidien des entreprises à travers le monde. Néanmoins, de nombreuses disparités se sont installées entre les différentes entités, puisque pour la majorité d’entre elles, les solutions technologiques dédiées au télétravail étaient absentes. On constate que 47% des entreprises ayant mis en place une stratégie de transformation numérique et effectué des investissements avant la pandémie montrent de forts signes de croissance.

Aujourd’hui, 83% de dirigeants prévoient d’accélérer la transformation digitale de leur entreprise en investissant massivement dans des solutions d’audio et de visioconférence. En effet, ces derniers ont pu constater que télétravail s’est révélé être une force pour leur société durant la pandémie, avec une productivité accrue de leurs collaborateurs.

La pérennisation du travail hybride en Europe

La Covid-19 a fortement impacté l’Europe d’un point de vue sanitaire mais également économique amenant une situation économique inquiétante atteignant un niveau de PIB encore jamais atteint depuis la Seconde Guerre mondiale. Les entreprises ont alors dû repenser leurs organisation et méthodes de travail pour rester productives et compétitives. L’investissement massif pour cette transformation numérique était vital pour pérenniser ce changement et faire ainsi émerger ce nouveau modèle de travail. En effet, 40% des entreprises européennes priorisent leurs investissements dans la transformation des espaces de travail pour prospérer, mais surtout survivre dans cette nouvelle ère. Les espaces dédiés au travail deviennent décentralisés et priorisent les lieux de socialisation et de collaboration, l’entreprise est plus résiliente et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle tend à s’installer. De même, il faut ajouter l’aspect environnemental non négligeable puisque l’empreinte carbone de chaque collaborateur tend à diminuer.

La technologie a rendu possible cette transformation des espaces de travail, inenvisageable il y a encore 10 ans. Les entreprises ont donc fortement investi en 2020 dans des solutions de visioconférence qui ont atteints 430 millions de dollars de revenus en Europe. La majorité des entreprises européennes ont déclaré avoir investi dans ces solutions afin de créer des salles de réunion immersives et des expériences inédites pour pallier les difficultés liées au distanciel (manque d’interactivité, de socialisation).

Au-delà des investissements, on assiste également à un profond changement de la culture d’entreprise en Europe. Avec la flexibilité du télétravail, le management aspire à reposer sur un modèle basé sur le résultat mais aussi l’empathie, même si la productivité reste au cœur de la culture de l’entreprise.

Quid de l’ère post Covid

Le next normal continue sa progression sur le vieux continent. Une entreprise sur quatre en Europe prévoit de poursuivre principalement le télétravail après la campagne de vaccination. En outre, on observe une accélération des pourparlers et négociations sur le télétravail dans chaque pays européen.

En France, le télétravail était très peu développé avant la pandémie (16% des entreprises seulement), dû à une législation récente via les ordonnances Macron de septembre 2017. L’Hexagone voit désormais une accélération croissante du travail hybride. En effet, 22% des entreprises projettent de poursuivre le télétravail après la campagne de vaccination.

Néanmoins, il est nécessaire de mettre en exergue de nombreuses disparités entre les différentes zones géographiques du monde, mais aussi entre les pays d’une même zone. Au sein de l’Union européenne, le télétravail est régi par l’accord cadre européen de 2002. Dès lors, chaque état membre dispose d’une législation relative au télétravail. Par conséquent, pour une entreprise à dimension internationale, la mise en place du télétravail peut être un frein alors que ce dernier doit être perçu et même envisagé comme un atout majeur. Ainsi, il permettrait de connecter des individus instantanément n’importe quand et n’importe où grâce aux nouvelles technologies. L’Europe doit faire preuve de plus d’agilité et mettre au centre de ses priorités le next normal !

The post Monde du travail : 1 an de métamorphose technologique ! first appeared on ProcuRSS.eu.