Sommaire

Jira : définition
Pourquoi utiliser Jira ?
Comment fonctionne Jira ?
Jira gratuit
Jira agile
Démo Jira
Jira vs Confluence
Jira Service Desk
Jira API
Jira XRay
Jira Cloud

[Mis à jour le mercredi 28 avril 2021 à 18h00] Atlassian complète son application phare de gestion de projet Jira d’une nouvelle brique. Baptisée Jira Work Management, elle vise à coiffer l’outil d’une digital workplace généraliste orientée management d’équipe, et ce quel que soit le métier. Pour répondre à ce défi, Atlassian inclut au nouveau produit toute une série de fonctionnalités de pilotage : un gestionnaire de tâches, un tableau Kanban pour personnaliser les flux de travail et suivre les objectifs de chacun, un calendrier présentant l’état d’avancement des actions engagées avec la possibilité de réajuster les dates limites le cas échéant. A cela s’ajoute une timeline dynamique (sur le modèle d’un diagramme de Gantt), taillée pour visualiser sur la durée les dépendances existantes entre les tâches de projet en projet. En matière de gouvernance globale, un brique de gestion de formulaires vise à faciliter la coordination multi-équipes en orchestrant la collecte des requêtes et feedbacks des collaborateurs. Enfin, Jira Work Management s’accompagne d’une bibliothèque d’une vingtaine de modèles préconfigurés de workflow de gestion de tâches et de projets. 

Via un tableau Kanban, Jira Work Management permet de visualiser l’état d’avancement de chaque membre d’une équipe, en termes de tâches, de projets, d’objectifs. © JDN / Capture

Jira Work Management bénéficie du même socle logiciel que l’outil de gestion de projet Jira et que l’application Jira Service Management centrée, elle, sur le support interne. Un socle qui comprend un moteur de workflow automation, un environnement intégré de pilotage et de synchronisation des feuilles de route en R&D. Sans oublier une infrastructure de données commune lancée pour l’occasion. Ce framework permet par exemple de définir pour l’ensemble de la plateforme Jira des schémas d’autorisation personnalisés et des politiques de droit d’accès par groupe d’utilisateurs qui peuvent ensuite s’appliquer à tout ou partie de la suite.

A l’instar de Confluence, l’application d’équipe d’Atlassian, Jira Work Management, est dotée d’une timeline pour visualiser et gérer les dépendances existantes entre les projets. © JDN / Capture

l’entreprise australienne Atlassian, Jira Software, le produit phare de l’éditeur, est un logiciel principalement dédié à la gestion de projet de développement d’applications en mode agile. Avec Jira, il est possible de :

Personnaliser des tableaux Scrum

Travailler sur des tableaux Kanban, schématiser une vue d’ensemble à travers une feuille de route
Consulter des rapports temps réel prêts à l’emploi
Bénéficier de 3 000 applications tierces intégrées

Créer des templates personnalisées en fonction des besoins
Profiter de bien d’autres fonctionnalités encore.

Aux côtés de Jira Software, Atlassian propose deux briques supplémentaires. La première, Jira Service Management, permet de s’équiper d’un centre de support interne unifié, couvrant à la fois les demandes relatives à l’informatique, aux RH, au juridique… Fournissant une vision à 360° des demandes et tickets en cours de résolution, la solution centralise la gouvernance du support interne, de la gestion des priorités du help desk à la traçabilité de chaque requête. Seconde solution complémentaire proposée par Atlassian, Jira Work Management est taillé pour orchestrer le travail d’équipe quel que soit le métier. Sa palette fonctionnelle combine divers outils de management : liste de gestion de tâches, calendrier, timeline, tableau de pilotage des plannings des collaborateurs et de leurs objectifs.

des guides et tutoriels pour apprendre à utiliser Jira en toute sérénité. En fonction de votre niveau d’expérience du logiciel et/ou de vos compétences, il pourra vous être utile de consulter ces guides de démarrage rapide ou suivre quelques bonnes pratiques.

Tout d’abord, vous aurez à faire un premier choix au moment de la création d’un nouveau projet entre la méthode Scrum et la méthode Kanban. En fonction de l’option choisie, Jira implante ensuite automatiquement le tableau, le bon vocabulaire et les bonnes pratiques correspondants. Vous retrouverez par exemple en mode Kanban les incontournables colonnes avec les tâches à faire, les tâches en cours et les tâches terminées.

Tableau de gestion de projet Scrum dans Jira. © JDN / Capture

le site web de l’entreprise australienne. Nous avons intégré la vidéo de cette démonstration ci-dessous. 

une API REST qui permet d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à l’outil de gestion de projet d’Atlassian dans des domaines tels que la création de projets, la manipulation de meta données ou encore l’édition. À noter par ailleurs que Jira est compatible avec plus de 3 000 applications tierces pour tirer le meilleur parti du logiciel.

par Atlassian en 2017 pour 425 millions de dollars, l’application de gestion de projet Trello s’intègre désormais pleinement à Jira. Cette intégration passe par une extension, baptisée Jira Align (outil d’Atlassian), qui permet de synchroniser dans Trello les tâches pilotées dans Jira. Chaque carte Trello est mise à jour en fonction de l’état d’avancement des projets pilotés dans Jira.

en mode cloud et en version sur serveur (ou auto-hébergement). Baptisée Jira Cloud, sa version cloud s’accompagne par ailleurs d’une application mobile pour permettre aux utilisateurs de faire avancer leurs tâches, quel que soit l’endroit où ils se trouvent.

The post Jira : de la gestion de projet agile à la digital workplace first appeared on ProcuRSS.eu.