Depuis des années, de plus en plus d’entreprises se tournent vers le cloud, à tel point que le nombre d’adoption double tous les deux ans. Mais en 2020, la transition vers le cloud s’est transformée en véritable course et les avantages n’ont plus été équitablement répartis.

Le télétravail, la réduction des coûts et l’augmentation de la résilience étaient des mécanismes de survie basés dans le cloud. Toutefois, selon l’enquête Cloud Radar d’Infosys, les entreprises qui se sont davantage concentrées sur la protection ou la maintenance sont passées à côté des principaux avantages du cloud. À l’inverse, les entreprises qui ont utilisé le cloud comme un outil plus offensif ou progressif en ont tiré de meilleurs bénéfices.

Les données proviennent d’une enquête menée par Infosys auprès de plus de 2 500 responsables informatiques et commerciaux à travers cinq pays et 12 secteurs. Les répondants ont été contactés entre novembre 2020 et janvier 2021. L’enquête portait sur l’adoption, les performances, les priorités et la rentabilité du cloud des entreprises.

Toutefois, cela ne signifie pas que les efforts défensifs ont peu de valeur. Déplacer les processus commerciaux vers le cloud et faciliter le télétravail pour les employés étaient des étapes essentielles. Aujourd’hui, chaque entreprise cherche à devenir plus résiliente. Cependant, l’enquête a révélé que les entreprises les plus performantes avaient mis en œuvre ces stratégies de cloud avant la pandémie de Covid-19. Ces dernières étaient en effet déjà prêtes à se lancer, contrairement aux autres.

Durant cette première année de pandémie, ces leçons nous ont appris à faire preuve de prudence et d’espoir. Les efforts défensifs sont importants, mais ils ne fournissent pas nécessairement les répercussions que de nombreuses entreprises attendent des nouvelles initiatives technologiques. C’est seulement une fois que les entreprises dépassent les fondamentaux et se concentrent sur les capacités offensives que les avantages deviennent réellement importants. En outre, le résultat est directement visible pour les dirigeants d’entreprise qui gèrent les finances.

Il ne s’agit pas simplement de migrer vers le cloud, mais aussi de savoir pourquoi vous le faites et ce que vous avez prévu une fois la migration effectuée. Les entreprises les plus performantes (le top 16 %) ont dépassé la phase de réduction des coûts et utilisent désormais le cloud pour développer leurs bénéfices.

Deux domaines spécifiques de performance du cloud ont montré l’association la plus efficace pour développer les bénéfices :

La vitesse : utiliser le cloud pour accélérer le développement de logiciels, profiter de nouvelles fonctionnalités logicielles et étendre la capacité de traitement.Les compétences : utiliser le cloud pour favoriser la collaboration, créer de la valeur à partir des données grâce à l’intelligence artificielle (IA), automatiser les processus et trouver de nouvelles sources de revenus.

Toutefois, ces avantages ne se manifestent que lorsqu’une entreprise a migré au moins 60% de ses systèmes informatiques vers le cloud. Les entreprises qui ne vont pas au bout du processus développent leurs objectifs défensifs, mais ne stimulent pas leur croissance.

L’analyse des données a montré que les entreprises des régions étudiées pourraient augmenter leurs bénéfices de 414 milliards de dollars en utilisant le cloud de manière efficace. Basée sur une analyse des bénéfices sectoriels et de l’utilisation du cloud par ces entreprises, cette étude met l’accent sur les stratégies offensives et défensives.

Les entreprises les plus performantes de l’enquête Cloud Radar ont classé l’accélération du déploiement et l’amélioration des capacités numériques comme leurs deux priorités actuelles. Les répondants les moins performants (dernier tiers) ont également indiqué que leur stratégie cloud s’axait principalement sur la vitesse. Toutefois, la mise en œuvre du travail à distance représente pour eux la seconde priorité, suggérant ainsi que ce groupe tente encore d’adopter les bonnes bases. Dans le même temps, leurs concurrents les plus performants investissaient du temps et de l’argent afin de développer leurs capacités numériques.

Malgré ces différences, les entreprises situées en haut et en bas de l’échelle semblent regarder dans la bonne direction pour l’avenir. Les deux groupes ont classé les trois stratégies offensives comme leurs objectifs principaux d’ici deux ans.

La technologie cloud est un outil multidimensionnel qui, en plus d’être une solution informatique, fait partie d’une stratégie commerciale. L’utilisation de l’informatique pour consolider les bases représente une bonne décision pour les entreprises. Cependant, les données montrent que ralentir ou s’arrêter en chemin peut être une erreur coûteuse.

The post Cloud : la meilleure attaque, c’est l’attaque first appeared on ProcuRSS.eu.