C’est un véritable défi pour les responsables d’entrepôt qui doivent accélérer la cadence, au risque de voir leurs clients passer commande chez un concurrent. Par ailleurs, le manque de collaborateurs dans les entrepôts peut ajouter davantage de complexité. Alors que les collaborateurs dans les entrepôts commençaient à s’habituer à ces demandes croissantes, la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’accentuer la pression sur les chaînes d’approvisionnement. Pour maintenir les opérations à un niveau de performance optimal, il est nécessaire d’avoir une compréhension pratique sur la manière de bénéficier rapidement des nouvelles technologies pour accroître la productivité de l’entrepôt.

Identifier les capacités actuelles d’automatisation

Avant d’adopter une technologie, il est important pour les responsables d’entrepôt de comprendre comment l’automatisation rentre dans les objectifs stratégiques de leur organisation. Selon une étude sur les stratégies de modernisation des entrepôts menée auprès de décideurs opérationnels, la grande majorité se concentre sur les bénéfices opérationnels qui sont dans les premières phase de la modernisation des entrepôts. D’un point de vue technologique, cela veut dire que ces entrepôts adoptent essentiellement des solutions fondamentales de codes-barres et de mobilité qui permettent un contrôle basique des opérations grâce à l’amélioration de la productivité individuelle des collaborateurs. Lorsque les organisations commencent à avoir recourt aux logiciels de gestion d’entrepôt (WMS) en tenant compte de la mobilité, les collaborateurs peuvent ainsi accéder à des données à jour pour prendre des décisions plus efficaces et améliorer considérablement leurs capacités de détection.

Cela passe par une collecte rigoureuse et conséquente des données des actifs et des processus de flux de travail pour enrichir les données des WMS. Les collaborateurs communiquent donc de manière plus efficace, améliorant ainsi la productivité de l’équipe et la conformité du flux de travail. Lors de ces phases initiales, l’objectif est de construire la meilleure stratégie de mobilité où la technologie est ergonomique et optimisée pour les tâches opérationnelles. Dans ce cadre, les technologies portables permettent d’optimiser efficacement les opérations, d’autant que la robotique attire de plus en plus l’attention à mesure qu’elle devient plus accessible aux entreprises de toutes tailles. En revanche, les responsables d’entrepôt ne doivent pas oublier que c’est un processus long et que toutes les entreprises ne passeront pas d’une phase à l’autre au même rythme ou dans un ordre précis. Par ailleurs, en divisant la modernisation de leur entrepôt en petites étapes gérables, guidées par un cadre stratégique, les responsables d’entrepôt peuvent plus facilement atteindre leurs objectifs à long terme et éviter d’être submergés.   

Cibler les processus non-numérisés

L’une des premières étapes, et aussi la plus simple, est d’éliminer les procédures papiers dans leur démarche de modernisation. L’époque où l’on imprimait une liste de préparation au début de la journée de travail est révolue. Compte tenu du volume et de la rapidité de l’exécution des commandes aujourd’hui, le fait d’équiper les équipes avec des outils technologiques pour les informer sur les préparations, le rangement ou encore les transferts rend les opérations de préparation, d’emballage, de mise à disposition et d’expédition plus efficaces et plus dynamiques ! Pour cela, l’envoi des tâches et des instructions étape par étape via des terminaux mobiles transportables, tablettes ou ordinateurs embarqués est une des solutions les plus simples. De plus, ces terminaux transportables offrent souvent des conseils visuels ou vocaux associés à un système de scan mains libres qui leur donne un accès direct et pratique au WMS.

Les terminaux mobiles portables sont ergonomiques : l’idée est d’éviter d’avoir à les tenir à la main et peuvent donc être portés sur l’avant-bras par exemple. Ils sont, par ailleurs, dotés d’écrans tactiles et des claviers pour faciliter les flux de travail, permettant ainsi aux travailleurs d’accéder aux instructions WMS afin d’effectuer les bonnes actions. Cette conception rend les appareils plus confortables à porter pendant de longues périodes et moins contraignants pour le collaborateur. D’autres terminaux comme les scanners peuvent être portés comme une bague pour permettre de saisir des données et de vérifier des articles en toute simplicité. Nous constatons une nécessité accrue de ces types de terminaux avec l’évolution du concept d’entrepôts.

Les robots pour soutenir les collaborateurs

Une des solutions technologiques qui retient l’attention depuis quelques temps pour sa capacité extraordinaire de transformer les opérations d’entrepôts, est la robotique. La forme la plus populaire de robotique dans l’entrepôt est celle des robots collaboratifs, aussi appelés cobots ou robots mobiles autonomes (AMRs), qui aident à déplacer les actifs dans l’entrepôts afin de faire gagner du temps et de l’énergie aux employés. En utilisant des cobots, les responsables d’entrepôt peuvent réduire les tâches répétitives effectuées par les collaborateurs, leur permettant ainsi de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Par exemple, les véhicules guidés automatisés s’appuient sur une nouvelle infrastructure pour créer des chemins spécifiques dans l’entrepôt, permettant aux collaborateurs de savoir où exactement les robots vont se déplacer pour un flux de travail répétitif qui ne change très rarement. Les AMRs retiennent la structure de leur environnement et utilisent généralement les marqueurs de codes-barres placés dans l’entrepôt comme points de repère pour connaître l’emplacement des rayons.

Modernisation des entrepôts : les prochaines étapes

Les responsables d’entrepôt qui mettront en place un système WMS moderne pourront tirer profit, assez rapidement, des nouvelles technologies de mobilité et de scan, sans avoir à demander un effort considérable à leur service informatique. Ils constateront également que les employés n’auront pas besoin d’une longue formation pour commencer à utiliser ces terminaux. Ils remarqueront les gains de productivité plutôt rapidement. Bien que cela puisse paraître impensable pour certaines organisations de s’appuyer soudainement sur des cobots, une mise en place de qualité permettra d’intégrer plus facilement cette solution technologique plus avancée dans les flux de travail quotidiens. Les responsables d’entrepôt qui sont prêts à se lancer dans la modernisation constateront qu’il existe de nombreuses options pour répondre aux besoins de leur entreprise et garantir un retour sur investissement rapide.

The post Terminaux portables et robotique en entrepôt : quels bénéfices ? first appeared on ProcuRSS.eu.