Dans un rapport sur l’état de la sécurité des sites web des PME et TPE publié en 2021 par Sectigo, on apprend que bien que 48% des entreprises sondées considèrent être « trop petites » pour subir une cyberattaque, 50% déclarent en avoir déjà été victime, et 40% sont attaquées chaque mois. 

Et les conséquences peuvent être graves : 60% des attaques ont ainsi généré des pannes de site, et plus d’un tiers ont entraîné une perte de revenus. En prenant les devants et en se concentrant sur une routine simple mais efficace, les PME peuvent assurer la sécurité de leur site et se focaliser sur la croissance de leur structure.

Garder son stack technologique à jour

Lors de la sélection d’une solution tech pour votre site Web, il est essentiel de vérifier que celle-ci puisse être mise à jour et corrigée de manière proactive pour éviter toute brèche. Les mises à jour automatiques de CMS (Content Management Systems), comme WordPress ou Magento, empêchent les hackers de s’immiscer sur votre site à un moment de vulnérabilité.

Pour s’en assurer, il est essentiel de garder un œil sur son back-office et les extensions ajoutées, afin de vérifier qu’il s’agit de la  version la plus récente proposée par le CMS. A noter qu’il faut porter une attention particulière aux sections de votre site permettant aux utilisateurs d’effectuer des actions, à l’image des commentaires ou des formulaires d’inscription, car ce sont souvent des cibles faciles d’attaques, notamment à cause  des liens corrompus ajoutés par les hackers.

Détecter proactivement les logiciels malveillants et les vulnérabilités

Il y a une grande différence entre être alerté en cas de problème, et avoir les connaissances nécessaires pour arrêter un incident avant qu’il ne commence. Une fois votre site touché, vous risquez en effet d’être “blacklisté” par les moteurs de recherche. Une véritable catastrophe pour les PME, dont le succès repose souvent sur la visibilité en ligne et le référencement…
Parmi les personnes sondées ayant subi une attaque en 2020, seules 3% ont déclaré n’avoir perçu « aucun impact » sur leur entreprise. 28% ont au contraire signalé des conséquences « graves » voire « très graves ». Pour éviter toute catastrophe, l’utilisation d’un scanner de vulnérabilité automatisé, qui analyse en permanence les vulnérabilités sur votre site, constitue une mesure de sécurité essentielle à mettre en place.

Écarter les menaces découvertes

Vous avez découvert une vulnérabilité dans votre base de données MySQL, dans l’un des fichiers de votre site Web, ou ailleurs. Et maintenant ? Ne vous laissez pas surprendre par une potentielle attaque, mais préparez-vous dès à présent à supprimer la menace. Les administrateurs de votre site Web peuvent s’appuyer sur un logiciel de correction, permettant de supprimer les vulnérabilités actives sans interruption de votre site. Assurez-vous de choisir un outil qui donne la priorité à la continuité des activités.

Effectuer des sauvegardes

Si votre site web succombe malgré tout à une cyberattaque, vos sauvegardes sont votre assurance, et la clé de voûte de votre plan de récupération. Grâce aux sauvegardes régulières, vous pourrez rapidement restaurer votre site, et ce dans sa dernière version, avec toutes les données intactes. Des logiciels de contrôle de version sont accessibles, et de nombreux services d’hébergement proposent des offres de sauvegardes de base de données.

Automatiser les certificats d’authentification (TLS / SSL)

L’ « identité » est un concept essentiel pour les sites web. Les visiteurs de votre site doivent être sûrs qu’ils se trouvent sur un site sécurisé pour pouvoir y accéder sereinement. Les certificats numériques (visibles sous forme de cadenas dans de nombreux navigateurs) aident les visiteurs à savoir que les informations personnelles qu’ils saisissent ne seront partagées qu’avec votre site. En effet, plus de 72% des personnes interrogées dans l’étude de Sectigo ont ainsi déclaré collecter ou stocker des données sensibles via leur site.

La montée en puissance de l’automatisation de la sécurité a considérablement facilité l’émission, le renouvellement et la maintenance des certificats TLS / SSL, ce qui signifie que les PME et TPE peuvent profiter des avantages de la sécurité d’identité, avec une gestion et des coûts minimes.

Depuis 2020, les experts et les entreprises touchées ont vu l’avènement de cyberattaques de plus en plus nombreuses et sophistiquées. L’enjeu aujourd’hui ne réside donc plus seulement dans le fait de savoir se protéger d’une potentielle attaque, mais bien d’être proactif. En priorisant le sujet de la sécurité informatique et en jouant la carte de l’anticipation, les entreprises (et particulièrement les PME et TPE) se protégeront des cyber-menaces, et assureront ainsi une continuité parfaite dans leur service de sécurité et dans le maintien de leur site.

The post PME : cinq conseils pour lutter contre les cyberattaques sur votre site first appeared on ProcuRSS.eu.