Alors que la pandémie de COVID-19 continue d’imposer une nouvelle réalité aux organisations, celles-ci doivent trouver un équilibre entre leurs objectifs de croissance et le passage à un modèle de travail à distance qui s’ancre petit à petit dans toutes les entreprises. Dans ce contexte, protéger ses données n’a jamais été aussi important, pour protéger l’entreprise elle-même. En effet, qu’un incident soit causé par une faille humaine ou une cyberattaque, ce sont l’ensemble de l’infrastructure informatique et l’entreprise en général qui en subissent les conséquences, et les pertes peuvent être importantes. La gestion et la protection des données – surtout lorsqu’elles sont disséminées dans plusieurs pays – sont de la plus haute importance. Et alors que la transformation et l’optimisation numériques sont devenues le Saint Graal de la survie sur le marché, le rôle de la protection des données en mode SaaS (Software-as-a-Service) doit figurer en tête de la liste des priorités de tout dirigeant d’entreprise pour mettre à profit les possibilités offertes par le cloud.

Prenons le cas d’Office365. Les utilisateurs de Microsoft Office 365 utilisent déjà des applications en mode SaaS comme Exchange Online, OneDrive for Business, SharePoint Online et Microsoft Teams, sont hébergées dans le cloud, ce qui rend les données disponibles à tout moment et en tout lieu. Mais sont-elles suffisamment protégées et les données sont-elles récupérables ? Alors que les incidents techniques et les cyberattaques continuent à croître, les entreprises d’aujourd’hui (grandes et petites) ont besoin d’outils spécialement conçus pour la conservation à long terme des données, qui offrent une récupération rapide de celles-ci, et qui soient conformes aux réglementations locales.

Pour protéger l’environnement Microsoft et plus généralement l’entreprise et son intelligence, 4 points clés sont à prendre en compte :

Les erreurs humaines sont inévitables et il faut le garder en tête

Qu’il s’agisse de supprimer par erreur un utilisateur comme dans le cas de KPMG, de modifier par inadvertance un site ou un fichier, ou de supprimer un e-mail important, l’erreur humaine est presque inévitable. Il faut parfois des semaines ou des mois pour récupérer les données, et il arrive souvent qu’elles soient irrécupérables. La plupart des entreprises n’ont pas le luxe de se permettre cette perte ou d’attendre aussi longtemps ; elles ont besoin de leurs informations tout de suite. La protection des données en mode SaaS offre une tranquillité d’esprit. Quoi qu’il arrive, vos données sont sous vos yeux, quand vous en avez besoin.

Les attaques malveillantes et les ransomwares continuent d’augmenter et requièrent une stratégie à part

Le SaaS est un marché en pleine expansion, mais la cybercriminalité l’est tout autant. Prenons l’exemple de la récente flambée des ransomwares, qui sont conçus pour tirer profit des informations sensibles qui se trouvent dans le cloud, sans solution de protection et de sauvegarde des données. Les pirates pénètrent dans le système, cryptent les informations vitales et les rendent inutilisables, puis exigent une grande somme d’argent pour restituer les informations critiques, ce qui perturbe gravement, voire arrête, les opérations commerciales. Alors que les menaces de ransomware, et les coûts – économiques et de réputation – augmentent, la protection des données SaaS peut fournir un filet de sécurité de bout en bout, en préservant et en isolant les copies de données (comme dans Office 365) en dehors des environnements d’application, ce qui permet aux entreprises de récupérer rapidement les données cryptées.

La mise en conformité ne doit pas être négligée

Les entreprises sont tenues de respecter les réglementations locales, nationales et les politiques internes. Bien que les contrôles natifs de Microsoft offrent des capacités de réplication, ils ne sont pas conçus pour répondre aux règles de niveau de service en matière de récupération et de conservation des données. Avec une solution robuste de sauvegarde et de récupération des données en mode SaaS, les entreprises peuvent bénéficier d’un stockage illimité, d’une rétention illimitée et d’options de récupération complètes qui vont au-delà des capacités d’Office 365 – ce qui permet aux administrateurs de répondre aux exigences strictes pour être en conformité.

Sans oublier la question de la rentabilité

Toute entreprise prévoit de se développer d’une manière ou d’une autre, ce qui signifie que l’évolutivité et la flexibilité sont indispensables, qui plus est en période de crise sanitaire. En adoptant une solution SaaS par abonnement, les entreprises peuvent se développer de manière dynamique sans interrompre l’accès aux données de l’entreprise. Le modèle SaaS permet d’économiser de l’argent et du temps. Il n’y a pas de gros investissements CAPEX ou de matériel à gérer, les mises à jour et le stockage sont intégrés, et les administrateurs bénéficient de solutions clés en main avec des déploiements en quelques minutes seulement.

Le SaaS est une technologie optimale à l’heure des nouveaux modes de travail et pour faire face à la multiplication d’applications et de solutions de collaboration. Elles fonctionnent, pour la plupart, en mode SaaS mais ne sont pas toujours protégées au même niveau que les données sur site. Pour répondre à l’hybridation du travail et favoriser la productivité de chacun, les entreprises doivent repenser leurs stratégies de sauvegarde et de protection de leur intelligence au plus vite.

The post Nouveaux modes de travail : protégez vos applications de collaboration en mode SaaS ! first appeared on ProcuRSS.eu.