Pourquoi l’edge computing est-il pertinent pour les équipementiers ?

Les modèles d’affaires peuvent varier d’un équipementier à l’autre et selon les secteurs industriels qu’ils servent, mais une constante demeure : ils opèrent dans des environnements compétitifs. Sans cesse améliorée, chaque génération de machines offre des fonctionnalités et des performances supérieures à celles de la génération précédente.

L’introduction de systèmes de programmation et de commandes d’automatisme modernes (PAC) a représenté une étape majeure dans l’automatisation des usines ces dix dernières années. Aujourd’hui, l’edge computing marque une nouvelle étape et joue un rôle clé dans la digitalisation de l’industrie. Les équipementiers ont bien perçu le potentiel de cette technologie et sont de plus en plus nombreux à l’adopter.

Ils conçoivent ainsi des équipements capables de collecter et de pré-analyser les données au plus près de l’endroit où elles sont produites : au cœur des processus de production. Ils disposent ainsi d’informations précieuses en temps réel sur lesquelles ils peuvent s’appuyer pour améliorer l’efficacité globale des équipements (OEE) et offrir des services à valeur ajoutée à leurs clients. Ces derniers profitent également de cette manne d’informations pour gagner en performance opérationnelle.

Année après année apparaissent de nouveaux arguments plaidant en faveur du déploiement de l’analytique dans l’edge. Un rapport récent de Gartner* montre qu’aujourd’hui, 10 % des analyses de l’IIoT sont effectuées dans l’edge ; en 2022, ce chiffre devrait atteindre 50% et continuer à augmenter. À mesure que l’edge computing est mieux compris et que les solutions deviennent plus simples à déployer et à maintenir, plus autonomes et plus sécurisées, la question ne porte plus sur la pertinence de cette technologie mais sur la meilleure stratégie à adopter pour conserver un avantage concurrentiel.

Machines-as-a-service

L’abonnement devient un modèle économique incontournable. Les raisons de son succès : il répond aux besoins de réduction leurs coûts – notamment les dépenses d’investissement – et de performance. Ce modèle apporte davantage de flexibilité ; ainsi, une nouvelle ligne de production de machines ou une mise à niveau pour machines peut être conçue, installée et opérationnelle beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Cette agilité fait écho à la volatilité du marché portée par des consommateurs toujours plus exigeants en termes de réactivité, diversité dans les produits et de personnalisation. Ce sont les industriels les plus flexibles et les plus avancés dans leur parcours de transformation numérique qui ont pu réagir efficacement lors de la Covid-19. Ils ont notamment été en mesure de réaffecter très rapidement des ressources à de nouvelles lignes de produits.

Deux approches différentes du modèle “as-a-service” coexistent. La première consiste à vendre la machine à un coût faible, voire nul, et à percevoir une faible somme pour chaque article ou produit qu’elle fabrique. Avec la deuxième approche du modèle “machines as-a-service”, un propriétaire d’installations acquiert une machine auprès de l’équipementier qu’il met ensuite à la disposition d’autres entreprises souhaitant fabriquer un produit spécifique.

Grâce à l’edge computing, les équipementiers et les utilisateurs finaux vont tous deux profiter des données fournies en temps réel. Ainsi, l’équipementier reçoit des données pertinentes sur ses machines, basées sur leur utilisation en situation réelle. Il bénéficie d’une visibilité en temps réel sur leurs performances ce qui lui permet de mettre en œuvre une stratégie  de maintenance prédictive efficace qui réduira les temps d’arrêt non planifiés. En proposant ces services à valeur ajoutée, l’équipementier est en mesure d’accompagner efficacement l’utilisateur final – l’entreprise utilisatrice – pendant toute la durée de vie de la machine. Il bénéficie par ailleurs d’un flux de revenus régulier qui constitue une ressource financière plus solide pour sa propre R&D, elle-même alimentée par une meilleure compréhension des cas d’utilisation de la machine.

Des investissements existants préservés

L’edge computing est une technologie évolutive et modulaire. Elle permet de consolider les applications existantes des fabricants d’équipements, telles que les logiciels de surveillance et de contrôle, sur une plateforme unique sur laquelle continuent de fonctionner d’autres applications critiques. Cette technologie facilite le développement de machines et d’équipements compatibles avec l’IIoT.  La nature évolutive des équipements edge computing permet aux fabricants d’ajouter des applications sur cette plateforme unique pour répondre aux enjeux de transformation numérique de leurs clients.

L’industrie manufacturière doit composer avec un parc de biens d’équipements existants vieillissant. L’edge computing représente un levier de transformation numérique, notamment parce qu’il permet de connecter des équipements hétérogènes, utilisant des protocoles de communication différents ; les anciens appareils peuvent ainsi communiquer avec des appareils intelligents. De cette façon, les entreprises ne se trouvent pas dans l’obligation de remplacer le matériel ou de réaliser des investissements coûteux pour initier leur transformation.

Simple, protégé et autonome

Si les avantages de l’informatique de proximité paraissent évidents, le choix de la solution peut se révéler plus épineux et quelques conseils s’imposent.

  • La solution d’edge computing doit se montrer suffisamment robuste pour résister à des environnements industriels parfois difficiles où des températures extrêmes, des poussières ou encore un taux d’humidité important peuvent mettre à mal les équipements.
  • Elle doit également intégrer nativement des fonctions de sécurité, telles que des ports USB restreints pour atténuer les menaces de sécurité et des pare-feu basés sur l’hôte faciles à configurer pour la protection du réseau.
  • Une mise en œuvre aisée et une maintenance réduite au minimum s’imposent dans un environnement disposant d’une assistance informatique réduite.
  • Enfin, elle doit accomplir des tâches complexes de manière autonome et faire fonctionner des machines virtuelles avec des capacités de tolérance aux pannes afin d’éliminer les temps d’arrêt non planifiés.

L’edge computing se révèle une technologie clé de la transformation numérique et de l’optimisation des processus de production. Elle permet aux OEM de se démarquer en proposant des équipements intelligents et des services à valeur ajoutée, orientés sur la valorisation de la donnée produite en temps réel et au plus proche des processus de production. Au-delà de l’équipement, les OEM peuvent offrir la tranquillité d’esprit que procurent la réduction des temps d’arrêt non planifiés et la protection du réseau informatique au niveau de la machine. L’edge computing peut soutenir de nouveaux modèles d’affaires qui stabilisent les revenus de l’équipementier pendant tout le cycle de vie du produit.

* Gartner Top 10 Trends Impacting Infrastructure & Operations for 2020

The post Les usines intelligentes ont besoin d’équipements plus intelligents first appeared on ProcuRSS.eu.