En mai, on vous présente le nouveau concept NEC (Nouvelle Experience Client) de Bricorama dans les Yvelines. Puis direction les rues de Pékin pour découvrir le nouveau flagship haut en couleurs made by Sephora en collaboration avec l’artiste Chen Baoyant. Puis, on vous dévoile le nouveau concept de Google Store qui fait ses premiers pas dans le monde du retail physique. Peut-être s’inspirera-t-il de notre chef d’œuvre digital signage de chez Primark ? On vous explique toute l’ampleur des solutions technologiques utilisées un peu plus bas. Pour finir, vous pouvez rester assis sur votre canapé pour contempler le retail du futur et ses cabines d’essayages en réalité virtuelle. Vous l’aurez compris, ce mois-ci le retail laisse place à des innovations tech et immersives pour notre plus grand plaisir et le vôtre aussi. 

Le bricolage version Bricorama, une nouvelle expérience client 

Fort de ses expériences et de vouloir toujours proposer ce qu’il y a de meilleur pour ses clients, l’enseigne de bricolage crée un nouveau concept NEC : Nouvelle Expérience Client, dans ses nouveaux locaux à Orgeval. Le concept met activement les 74 collaborateurs de la marque au diapason. Chacun d’entre eux a suivi une nouvelle formation pour monter en compétence et gagner en polyvalence afin de répondre aux besoins toujours plus personnalisés des consommateurs. 

Dans ce nouvel espace, l’omnicanalité est de rigueur. En effet, les clients pourront grâce à un outil se projeter à n’importe quel moment depuis leur canapé dans le magasin. Ils auront aussi la possibilité de payer n’importe où dans le magasin et d’aller chercher le produit dans une zone de collecte. Et comme l’usage est à la mode, le click and collect est aussi proposé pour faciliter le processus d’achat des clients. Les petites nouveautés ? Un service de livraison, de location de véhicule, de pose et de coaching à domicile sont aussi proposés. Nous parlions plus haut du rôle des collaborateurs dans le bien-être des consommateurs. À titre d’exemple, un conseiller accueille les clients dès leur entrée pour les orienter en fonction de leur projet. Un espace nommé “QG” offre aux clients un accompagnement personnalisé et omnicanal (projet 3D, conseil pour une consommation responsable etc.). À cela s’ajoutent des partenariats dignes de ce nom. Bonjour Cosynergy qui permet une rénovation énergétique et bienvenue à la plateforme Yoojo qui offre un espace dédié au partage des savoir-faire.

Et comme si toutes ces innovations ne suffisaient pas à faire de ce nouveau Bricorama THE place to DIY, un espace de seconde main en partenariat avec l’association ENVIE a également élu domicile dans le magasin. Les clients peuvent venir y déposer leurs objets défectueux ou hors d’usage  pour leur donner une seconde vie. 

La petite annecdote pour la fin : vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les couleurs de l’enseigne étaient jaune et noir ? Sachez que ces couleurs ont une vertu apaisante. 

Le Sephora de Pékin, un nouveau flagship haut en couleurs

Dans les rues de Pékin et plus précisément dans le quartier de Chaoyang, en collaboration avec l’artiste chinois Chen Baoyant, Sephora relooke la devanture de son nouveau flagship version œuvre d’art numérique baptisée Algorithmic Blossom. Comme vous pouvez le voir sur la photo, le travail de Chen rend hommage à la beauté des fleurs en pleine floraison. Un temps qu’on attend tous patiemment tout au long de l’année. Si les écrans pouvaient diffuser des odeurs, on serait instantanément transporté dans un champ en pleine nature et on oublierait les bruits et les passants de la ville. Difficile de passer à côté grâce aux motifs végétaux qui démarquent clairement l’enseigne installée dans un cadre plutôt urbain. 

En plus d’un esthétisme novateur, le dernier flagship de Sephora propose une expérience client 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 grâce à une plateforme virtuelle  accessible via une application et un mini programme WeChat. Ainsi, les clients peuvent à n’importe quelle heure et de n’importe où faire un petit tour virtuel dans la boutique. Ils peuvent même y croiser l’artiste Chen qui raconte son histoire et comment l’idée de cette composition florale numérique lui est venue. Via ce même compte, les membres de Sephora Beauty Pass peuvent prendre rendez-vous et éviter les files d’attente.

Pour ce lancement exclusif, les clients pourront découvrir le nouveau traitement pour le cuir chevelu tout comme la nouvelle catégorie de parfum d’ambiance made by Sephora. À ce sujet, ce dernier flagship dévoile une version améliorée de Fragrance Studio 2.0. Cette technologie aide les clients à choisir un parfum en fonction des algorithmes basés sur des données de psychologie des couleurs et sur le technologie interactive somato-sensorielle. Une fois ce test très ludique réalisé, les clients repartent avec un parfum qui leur correspond le plus. Comme du sur-mesure ! On adore l’idée !

Pour celles et ceux en manque de soleil, on vous conseille d’aller y faire un petit tour.

Écrans géants, structure sonore explosive : bienvenue chez Primark

Après avoir ouvert plus de 390 magasins au Royaume-Uni, en Irlande et en Europe, Primark s’est lancé il y a quelques années aux États-Unis. Ainsi, en septembre 2015, Primark a ouvert son premier magasin sur le sol américain à Boston en respectant son identité et sa stratégie de marque en magasins via l’utilisation d’écrans LED, conçus et fabriqués sur mesure. Ces écrans intègrent des visuels attractifs et interactifs qui mettent en avant les dernières tendances mode, les promotions et tout l’univers de la marque. Une technologie qui attire davantage les clients dans les boutiques. L’enseigne Primark avait besoin d’un contenu visuel créatif pour mettre en valeur les différents articles de ses collections qui évoluent rapidement. Le défi : trouver une solution technique adaptée à l’échelle de leurs magasins, qui valorise et conserve l’héritage iconique de chaque bâtiment.  En collaboration avec Primark et un certain nombre de ses agences, Mood a développé une variété d’installations visuelles captivantes et impressionnantes. La dernière en date : des écrans LED à bandes courbes que l’on retrouve dans les magasins d’Oxford Street West et Oxford Street East. Les professionnels de Mood Sight ont également créé un étonnant chef-d’œuvre visuel de cinq étages chez Primark à Gran Via (Madrid). Dans cette boutique, on y découvre un mur géant d’écrans LED transparents et éblouissants avec un système sonore panoramique. De quoi créer une expérience audiovisuelle à couper le souffle.

Le géant de l’e-commerce fait son entrée permanente dans le monde du retail physique

Cet été, le géant du e-commerce annonce son entrée dans le monde du physique avec l’ouverture de sa première boutique Google Store à New-York. Au programme ? La vente d’une grande sélection de produits proposés par l’enseigne directement dans le magasin, mais aussi un point de click and collect. La création d’un espace de vente dédié marque le début d’une nouvelle ère pour la marque qui souhaite pérenniser et asseoir sa relation client. Non, ce n’est pas un sosie de l’Apple Store bien que les deux boutiques présentent de nombreuses similitudes. On y retrouve ainsi la présentation du fonctionnement des produits, la mise à disposition d’experts pour résoudre les problèmes ainsi que des ateliers pratiques pour prendre en main les produits et les services vendus. En effet, Google met un point d’honneur à ce que tous ces clients aient une connaissance technique des produits qu’ils achètent pour s’assurer que ces derniers ne finiront pas dans un placard et ainsi éviter un achat inutile (coucou la consommation plus éthique). Pour ce qui est du design et de l’infrastructure UX, Google n’a pas encore communiqué sur ce point. Mais les curieux d’entre vous pourront le découvrir très prochainement. On se donne donc rendez-vous début de l’été dans le quartier de Chelsea

Les cabines d’essayages virtuelles, l’avenir du retail ? 

Walmart cherche à créer des cabines d’essayage virtuelles pour ses acheteurs en ligne. La semaine dernière, la société a annoncé qu’elle ferait l’acquisition de Zeekit, une startup qui a travaillé avec ASOS, Adidas et d’autres marques sur la création de technologies permettant aux clients d’essayer virtuellement des vêtements avant de les acheter. Les termes du contrat ne sont pas divulgués. 

Grâce à Zeekit, les clients téléchargent des photos d’eux-mêmes et saisissent les dimensions de leur corps, et l’entreprise construit un double corps virtuel. Les clients peuvent ensuite l’habiller en conséquence. Avec cette acquisition, Walmart a déclaré que ses acheteurs seraient en mesure de créer eux-mêmes des modèles virtuels mettant en avant des vêtements de marques tierces vendues par Walmart – comme Free People et Lévi Strauss -, ainsi que la ligne de mode de marque privée de Walmart. Alors que des entreprises de Farfetch à Kendra Scott ont testé la technologie d’essayage virtuel, l’acquisition de Walmart représente l’approbation la plus prestigieuse de celle-ci de la part d’un grand détaillant physique qui suggère que, même si l’essayage virtuel reste un phénomène de niche, il est rapidement devenu le prochain champ de bataille des boutiques physiques. Car ne l’oublions pas, la dernière année a été l’une des pires pour nos retailers, qui ont dû s’adapter aux restrictions et continuer de faire vivre leur activité malgré la fermeture de leurs portes. Alors cette nouvelle technologie qui aujourd’hui a un usage 100% digital, aura de quoi s’étendre en point de vente physique pour ainsi diminuer le temps d’attente aux cabines d’essayages. Welcom dans le retail du futur !

The post Les innovations les plus marquantes du mois de mai 2021 first appeared on ProcuRSS.eu.