La nouvelle norme WiFi 6 offre une connectivité plus rapide, avec une vitesse maximale théorique qui peut atteindre les 9,6 Gb/s ainsi qu’une augmentation du débit de 25%. Elle multiplie même par quatre la bande passante du réseau par rapport au WiFi 5. Elle s’avère particulièrement adaptée pour l’IoT (Internet of Things – en français Internet des Objets), qui connaît un boom en entreprise, avec la multiplication des périphériques IoT pour la sécurité, la maintenance prédictive ou encore pour améliorer le bien-être des salariés au travail. Elle facilite aussi l’utilisation des technologies avancées, telles que : la vidéo 4K pour la visioconférence, la réalité augmentée ou virtuelle (AR/VR) favorisant l’apprentissage immersif, la formation virtuelle, la collaboration… La Wi-Fi Alliance avance 1 milliard de chipsets à la norme en 2022.

Qu’est-ce qui change avec le WiFi 6 ?

Le WiFi 6 apporte des évolutions techniques qui offrent les principales améliorations suivantes :

  • Réduction du temps de latence pour chaque client WiFi

Par rapport aux anciennes normes WiFi, les bandes passantes disponibles sont allouées à chaque client beaucoup plus efficacement. Même s’il est théoriquement possible d’atteindre 9,6Gbps contre 6,9Gbps (promis mais non atteint sur 802.11ac), le WiFi n’est pas plus rapide pour des produits équivalent en nombre d’antennes. Toutefois, le débit moyen par client WiFi est augmenté, ce qui particulièrement intéressant dans des environnements à haute densité. Grâce à la réduction des interférences, le nombre de flux, pouvant aller jusqu’à 8 flux parallèles contre 4 en 11ac, et le QAM avec le nombre d’ondes est multiplié par deux.

  • Jusqu’à 8 appareils connectés simultanément

Le Multi-User MIMO (MU-MIMO), technologie multi-utilisateurs à entrées et sorties multiples, offre plus d’efficacité avec des paquets de données volumineux, ce qui est idéal pour le téléchargement et parfait pour la visioconférence 4K. Par exemple, un point d’accès peut gérer en même temps et à la même vitesse le trafic de 8 flux, alors que ceux des générations précédentes devaient partager leur bande passante entre les flux. Le WiFi 6 est donc mieux adapté aux environnements à haute densité où un grand nombre de appareils WiFi se connectent en même temps.

  • Transmission améliorée des données entre chaque appareil avec l’OFDMA

Utilisé en LTE depuis de nombreuses années, l’OFDMA est maintenant disponible en 802.11ax pour le mode multi-utilisateurs. Traditionnellement, avec l’OFDMA, chaque trame est transmise sur toute la largeur du canal. Étant donné que la transmission à bas débit utilise toujours la totalité du canal, elle introduit une latence et une gigue pour les autres, et réduit l’efficacité globale. En utilisant l’OFDMA, une seule transmission est divisée en groupes de sous-porteuses, et chaque sous-porteuse peut être utilisée par différents clients WiFi. Si plusieurs clients WiFi transmettent simultanément sur le même canal, cela améliore l’efficacité de chaque transmission individuelle et augmente ainsi le débit dans les environnements à haute densité.

  • Vers une extension du WiFi sur la bande de fréquence 6GHz

La Wi-Fi Alliance a apporté une évolution au WIFI 6, dénommé WIFI 6E en ajoutant la bande 6GHz au WiFi 6 normal. Les premiers appareils ont été dévoilés lors CES 2021 et des centaines de millions de produits pourront en profiter dès 2021. Concrètement, cette évolution offre une vitesse de connexion plus élevée, mais sur une portée courte. Il sera possible de transférer d’immenses quantités de données. Le WiFi 6E permettra ainsi de connecter de nombreuses personnes étroitement espacés au réseau WiFi, par exemple dans les gares, les sites sportifs ou encore les grands espaces intérieurs. D’après la Wi-Fi Alliance, cela bénéficie tout particulièrement aux casques de VR (Réalité Virtuelle) sans-fil qui auront une latence d’affichage réduite. Toutefois, le 6GHz, en tant que nouvelle bande de fréquence, ne sera prise en charge que par les appareils certifiés WiFi 6E.

Quels sont les avantages du WiFi 6 pour les entreprises ?

Les entreprises peuvent tirer parti des performances du WiFi 6 pour faciliter :

  • Leur transformation digitale grâce à une meilleure prise en charge des périphériques IoT, de la vidéo 4K et des technologies VR et RA, mais aussi une meilleure intégration avec les systèmes d’IA et d’apprentissage machine. En effet, l’augmentation de la bande passante et du nombre de connexions simultanées, apportée par le WiFi 6, est ici un atout pour connecter plus d’appareils en même temps.
  • La sécurité de leurs données avec l’intégration du chiffrage WPA3 à la nouvelle norme WiFi. Il s’agit du protocole qui offre à ce jour le niveau de sécurité le plus élevé sans compromettre les performances sans fil. Il fournit notamment une authentification plus robuste et apporte un degré cryptographique accru. Le déchiffrement des mots de passe par des cybercriminels s’avère aussi plus difficile.
  • La mise en place d’un réseau WiFi personnalisable et flexible, notamment avec l’attribution de voie par type d’objets (jusqu’à 16 voies possible avec cette nouvelle norme). Des voies peuvent ainsi être réservées à des usages prioritaires et d’autres à ceux considérés comme secondaires. La portée du WiFi 6 peut aussi être étendue à l’extérieur des bâtiments pour assurer une continuité des usages, notamment sur des sites industriels ou plateformes logistiques, voire des enceintes sportives.

Le WiFi 6 offre donc de nouvelles possibilités aux entreprises pour accélérer leur digitalisation. Il est à considérer par les entreprises qui souhaitent privilégier un environnement de travail mobile, connecté et intelligent. Sa capacité à prendre en charge des zones denses où de nombreux appareils sont connectés fait la différence, par exemple pour améliorer les appels WiFi.

Le WiFi 6 est-il autant pour toutes les entreprises ?

De nombreuses entreprises optent pour le WiFi 6 pour profiter des performances de plusieurs gigabits de la norme sans avoir à passer par des câbles. Toutefois, toutes n’en n’ont pas l’utilité.

C’est notamment le cas :

  • de celles qui n’ont pas la fibre optique, dont le réseau local n’est pas câblé et qui n’ont pas besoin de transférer de très gros fichiers lourds “en local” ;
  • ou encore pour certains services, comme la comptabilité ou les RH, qui manipulent des données sensibles ;
  • enfin parce qu’il est préférable de disposer d’un réseau s’appuyant sur plusieurs technologies (Ethernet, 4G, LTE), notamment pour assurer la redondance de celui-ci ou les problèmes de connexion au WiFi dans certaines zones.

En outre, la rétrocompatibilité de la norme 802.11ax avec les anciens appareils sans fil n’est pas toujours simple dans la pratique. Résultat : certains appareils connectés avec du WiFi 802.11 n, g, et même b ne bénéficient pas tous des performances du WiFi 6. Pour les réseaux desservant des équipements anciens, il faudra s’assurer que le réseau est parfaitement compatible avec la nouvelle norme. 

Enfin, s’appuyer sur une autre technologie sans fil comme la 5G permet de disposer d’un solution mixte. La complémentarité du WiFi 6 avec la 5G est donc judicieuse, notamment pour disposer d’une connexion extérieure (5G) et une connexion intérieure haute densité (WiFi 6).

L’OFDMA offre le traitement parallèle de plusieurs petits paquets de données dans un seul flux. Les canaux radio disponibles sont utilisés efficacement pour soulager le spectre déjà encombré.

The post Les entreprises doivent-elles passer au WiFi 6 ? first appeared on ProcuRSS.eu.