Après le concept store Marquette dédié aux DNVB et la formation en ligne Digital Native Academy pour créer sa marque, Digital Native Group lance le Digital Native Club, un projet destiné à rassembler toutes les DNVB françaises. Le cabinet de conseil en stratégie, créé en 2019, mise sur la rencontre entre les CEO des marques pour échanger leurs bonnes pratiques business.

“Après une année de crise sanitaire où certaines marques ont tiré leur épingle du jeu, où d’autres ont souffert, c’est le bon moment de retrouver du lien humain tout en favorisant leur croissance”, estime Vincent Redrado, CEO de Digital Native Group. Si l’association France DNVB prône aussi la création d’un écosystème dédié, force est de constater que les marques à l’initiative du mouvement manquent de temps pour mener à bien le projet. “Il y a une nécessité de créer un écosystème fort pour les DNVB. Aujourd’hui, il n’y a pas grand-chose qui existe pour les fédérer et nous nous sommes sentis légitimes pour agir sur ce sujet”, ajoute le dirigeant. 

Le Digital Native Club, qui compte à ce jour une centaine de membres, est ouvert à toutes les marques dont le chiffre d’affaires est supérieur à 300 000 euros par an. Plusieurs événements sont programmés tout au long de l’année pour rythmer la vie du club d’affaires et favoriser les échanges entre les marques et les partenaires. Le premier rendez-vous s’est tenu le 17 juin, et jusqu’à deux événements par semaine exclusivement réservés aux partenaires et aux marques membres sont prévus. 
Les ateliers business sont l’occasion d’évoquer les problématiques de conversion, d’acquisition, d’internationalisation ou encore de logistique. “Le but étant de réunir une dizaine de marques lors de ces rendez-vous pour creuser un sujet en particulier de manière très opérationnelle”, précise Vincent Redrado. Petits déjeuners et dîners organisés entre CEOs non concurrents sont aussi à l’ordre du jour, de même que des événements hors de la région parisienne. 

“A la suite des événements organisés, si les partenaires parviennent à vendre des missions c’est très bien mais ce n’est pas le but du club. Nous sommes là pour apporter du conseil gratuitement aux marques. Nos clients sont les DNVB, pas les partenaires”, insiste le CEO de Digital Native Group. Ce point est d’ailleurs stipulé dans le contrat qui lie les partenaires à Digital Native Club : la vente affichée au cours d’un événement entraîne la radiation. Selon le cabinet de conseil à l’initiative du projet, le club d’affaires est une opportunité pour les partenaires de faire évoluer leur offre pour cibler les DNVB. 

Shopify, PayPlug et Snapchat : partenaires têtes d’affiche

En s’entourant d’une dizaine de partenaires reconnus dans le paysage des DNVB, le Digital Native Club maximise les possibilités d’interaction entre eux. “80% des marques digitales sont présentes sur Shopify, PayPlug est un acteur sensible aux sujets liés à l’omnicanalité et à l’international, et Snapchat est un levier pour les marques qui souhaitent diversifier leurs canaux d’acquisition”, résume Vincent Redrado. “Les DNVB sont nos partenaires stratégiques depuis le début car ce sont les premières à tester nos nouvelles fonctionnalités. Surtout, l’e-commerce est un axe important pour comprendre le fonctionnement des marques”, explique Morgan Azogui, head of emerging Europe chez Snapchat. Le réseau social, qui accompagne une vingtaine de marques en France et une centaine en Europe, compte élargir son champ d’action à travers le Digital Native Club. Des modules de formation seront à disposition pour enseigner aux marques comment bénéficier d’une audience massive et communiquer avec leur public dans une perspective d’augmentation des ventes.

Côté marques, le lancement du Digital Native Club était également attendu. “Des groupes informels existaient mais le club d’affaires vient structurer le mouvement DNVB avec une approche saine autour de l’entraide pour faire grandir nos business, commente Louis Marty, CEO de la marque de cosmétiques Merci Handy. C’est intéressant d’entretenir des relations privilégiées avec les partenaires mais l’enjeu pour Digital Native Group sera de bien monitorer les temps de conseil qui ne devront pas être dédiés au commercial.” Affaire à suivre. 

The post Le Digital Native Club, un nouveau club d’affaires pour fédérer les DNVB françaises first appeared on ProcuRSS.eu.