La 5G devrait se révéler un puissant catalyseur de l’expansion de l’IoT et permettre aux entreprises de faire évoluer leurs réseaux, grâce à la vitesse et à la polyvalence qu’elle leur apportera.

Trouver un moyen de s’adapter

Dans cette dynamique, les entreprises cherchent de plus en plus à tirer parti de l’IoT pour améliorer l’utilisation de leurs actifs, accroître la productivité et fournir des analyses améliorées en temps réel. Toutefois, la croissance de l’IoT et l’expansion des réseaux dédiés ont également des répercussions sur la résilience des réseaux.

Car souvent ce qui est le plus négligé et sous-évalué financièrement en matière d’expansion de l’IoT n’est pas le déploiement, qui est généralement bien planifié, mais la maintenance et le support à long terme de ce qui peut rapidement devenir un réseau exponentiel de dispositifs, souvent déployés dans des endroits difficiles d’accès. Dans un sens, il s’agit d’une inversion de la tendance observée il y a 4/5 ans avec la centralisation de la complexité de gestion de la périphérie du réseau vers le datacenter central.

Cependant, de nombreux datacenters traditionnels ne sont aujourd’hui pas en mesure de traiter les grands volumes de données collectées par les dispositifs IoT. Et c’est sans compter sur le fait que les applications IoT ont certaines exigences telles qu’une faible latence avec une évolutivité, une fiabilité et une disponibilité élevées. Pour y répondre, les déploiements IoT devront fonctionner au sein d’infrastructures de réseau eux-mêmes capables de les prendre en charge.

À mesure que l’utilisation de l’IoT s’intensifie, ses utilisateurs en demandent toujours plus et attendent que la connectivité soit sans cesse plus rapide. Par conséquent, il est logique que les organisations commencent à traiter et à collecter les données au plus près de l’endroit où elles sont générées, c’est-à-dire à la périphérie du réseau. Au cours des prochaines années, nous assisterons vraisemblablement à une migration inverse de la complexité de gestion vers la périphérie du réseau.

Dans ce contexte, les technologies disruptives telles que celles offrant une gestion à distance, hors bande, ou encore un provisionnement à distance et une automatisation de la gestion à distance de l’infrastructure du réseau deviendront de plus en plus nécessaires. La connexion entre le cœur et la périphérie du réseau va véritablement prendre de l’importance. Les organisations vont devoir non seulement être en mesure de surveiller et de gérer les équipements à la périphérie, mais aussi s’assurer de la résilience de la connexion entre Internet, ou leur réseau central, et l’infrastructure périphérique.

Par conséquent, un réseau de gestion indépendant devrait fournir un chemin d’accès alternatif sécurisé, dont la possibilité de redéployer rapidement tout logiciel et/ou configuration automatiquement sur les équipements connectés s’ils doivent être restaurés, idéalement sans avoir à envoyer un ingénieur sur place.

Une gestion intelligence au service du développement de l’IoT

Créer cette alternative de réseau de gestion indépendant pour garantir un accès permanent et sécurisé en dehors du réseau de production, telle est la promesse des solutions de gestion hors bande. Comment ? Grâce à la prise en charge des outils de surveillance et d’alerte des performances du réseau, ainsi que de fonctionnalité de surveillance des environnements distants des passerelles IoT. Pour les déploiements à grande échelle, il sera privilégié des opérations réseau agiles qui utilisent des outils d’automatisation pour le provisionnement de nouveaux sites ou pour l’ajout de capacités supplémentaires au fil du temps.

Associées aux capacités d’automatisation NetOps, qui utilisent la connectivité cellulaire 4G/LTE hors bande, elles offrent également aux entreprises une alternative intéressante. Elles permettent notamment aux ingénieurs réseau d’atteindre les sites distants même en cas d’indisponibilité du réseau. Une manière d’économiser à la fois du temps et de l’argent lors du développement et de l’évolution des déploiements IoT.

Aujourd’hui, l’edge computing est indispensable à l’efficacité de nombreux scénarios IoT. Cela signifie qu’à mesure que les entreprises étendent leurs réseaux IoT en périphérie de leur réseau, elles doivent aussi se soucier de mettre en place des outils de surveillance et de gestion de ce dernier afin d’assurer la continuité de leurs activités. A l’heure où les entreprises cherchent toutes à optimiser leur process pour gagner en performance et en rentabilité, la mise à disposition d’outils d’accès hors bande tend à s’affirmer comme un ‘must have’. La technologie progresse pour simplifier la gestion d’un réseau dispersé et offrir une véritable résilience du réseau, y compris la capacité de détecter les problèmes plus tôt, de les résoudre et d’y remédier à distance et ce plus rapidement lorsqu’ils surviennent. Dans le contexte économique actuel, les entreprises sont toutes en quête de solutions en mesure de les aider à pérenniser leur activité, à elles de faire le bon choix dans les technologies dans lesquelles elles investissent.

The post Comment s’assurer que le réseau IoT BtoB reste résilient ? first appeared on ProcuRSS.eu.